24 - 30 janvier 2022 : Du nouveau sous le soleil !

Chaque semaine, retrouvez les coups de cœur du 5e Lieu !

Depuis un mois déjà, l’ensoleillement nous octroie quotidiennement quelques minutes de plus, tandis que le réveil de la nature est l’autre phénomène promis de l’année nouvelle. C’est donc en patientant que les jeunes pousses commencent à éclore que le 5e Lieu vous propose de célébrer l’année dans sa première fraîcheur avec un programme tout en jeunesse.

La récolte fait la part belle aux primeurs !

Nouveaux talents, nouvelles créations, jeunesse en scène ou en question, prémices du futur…, les évènements que nous recommandons sont, en tout cas, tous de récentes productions.

Présentées par l’AJAM, la jeune soprano Marie Perbost et la pianiste Joséphine Ambroselli célèbrent Une jeunesse à Paris. Programmé par le Maillon le film d’Alain Della Negra et Kaori Kinoshita file dans les eaux troubles de nouveaux rapports interpersonnels et d’un jeune amour, ébranlés par une juvénile égérie virtuelle. À l’affiche également du Maillon, les Contes et légendes de Joël Pommerat associent adolescents et créatures artificielles dans l’invention d’une inédite cohabitation. Repérée par Pôle Sud, Anna-Marija Adomaityte, jeune talent « danse », présente son tout nouveau solo Workpiece. Enfin les percussions de Strasbourg jouent les nouvelles pièces expérimentales de Nik Bärtsch et Anthony Laguerre, avec leurs compositeurs respectifs.

CONCERT

UNE JEUNESSE A PARIS – RECITAL PAR MARIE PERBOST (SOPRANO) & JOSEPHINE AMBROSELLI (PIANO)

Cité de la Musique et de la Danse

(Schubert/Philippe, Dihau, Messager, Hahn, Hervé, Dubas, Poulenc, Weill, Delettre, Kosma, Normand)

(Concert présenté par l’AJAM)

Mardi 25 janvier 2022 20h

12€ à 6€ / 0€ -18 ans / Prévente : Billetterie du 5e Lieu au guichet et billetterie en ligne à l’adresse www.ajam.fr

Une fois n’est pas coutume, l’AJAM délaisse son domaine de prédilection et s’en va lorgner du côté de la voix. Et quelle voix ! Celle de Marie Perbost, Révélation lyrique 2020 aux Victoires de la Musique Classique. Aux côtés de Joséphine Ambroselli, sa complice pianiste de toujours avec laquelle elle remporte en 2015 un 1er Prix au Concours International Nadia et Lili Boulanger, la jeune soprano casse les codes. Tabouret de bar, micro, bouteille d’eau à la main et répertoire populaire, Marie se raconte au fil d’un récital délicieusement décalé qui flirte avec le stand-up à l’américaine.

Pour accéder à la prévente en ligne et aux informations disponibles sur le site de l’AJAM cliquez sur ce lien : www.ajam.fr

Le saviez-vous ?

L’AJAM (Amis des Jeunes Artistes Musiciens) est une association vouée à la cause des jeunes musiciens à l’aube de leur carrière. Son action envers la jeunesse est également dirigée vers le public puisque la billetterie de ses concerts est gratuite pour tous les moins de 18 ans.

CINÉMA

PROJECTION-RENCONTRE : PETIT AMI PARFAIT – KAORI KINOSHITA ET ALAIN DELLA NEGRA, en présence des réalisateurs (2021) (2h)

BNU

(Dans le cadre du cycle Paranoid Androids présenté par le Maillon)

Mardi 25 janvier 2022 20h

gratuit sur réservation au n° 03 88 27 61 81 ou par mail à l’adresse billetterie@maillon.eu  ou en ligne à l’adresse www.maillon.eu

Synopsis : Au Japon, trois adultes tombent sous le charme de Rinko, une lycéenne dans le jeu vidéo LovePlus. Cette idylle virtuelle les conduit pour un weekend dans la cité balnéaire d’Atami où ils croisent la route de deux adolescents venus passer leur premier weekend en amoureux dans le même hôtel. Mais Kentaro s’est lui aussi laissé séduire par Rinko. D’abord jalouse, Kyoko finit par s’intéresser à cette rivale virtuelle qui semble avoir contaminé le cœur de tous les hommes du pays.

Retrouvez l’évènement et réservez en ligne avec ce lien : www.maillon.eu

THÉÂTRE

CONTES ET LEGENDES – JOËL POMMERAT / CIE LOUIS BROUILLARD (2019) (dès 14 ans) (1h50)

Maillon

(Dans le cadre du cycle Paranoid Androids)

Mercredi 26 et jeudi 27 janvier 2022 20h30 / vendredi 28 janvier 2022 19h / samedi 29 janvier 2022 18h

24€ à 3€ / Billetterie Maillon : au guichet, par téléphone au n° 03 88 27 61 81 ou en ligne à l’adresse www.maillon.eu

Contes et Légendes est une fiction documentaire d’anticipation sur la construction de soi à l’adolescence et le mythe de la créature artificielle ; un spectacle associant à la fois des adolescents (êtres en construction) et des créatures artificielles, elles aussi créatures encore nouvelles et à leurs balbutiements. Joël Pommerat met ainsi en scène un monde légèrement futuriste dans lequel humains et robots sociaux cohabiteraient. À travers une constellation d’instants sensibles et drôles, Contes et Légendes donne à éprouver les ambiguïtés de ces différents modes d’existence et de vérité.

« Le point de départ de ce projet était l’enfance. Et plus précisément l’enfance comme période de construction et de fabrication de soi. Je ne sais plus comment est apparue l’idée d’une société futuriste dans laquelle des robots humanoïdes seraient intégrés à notre quotidien. À quoi cette identité artificielle pouvait-elle me confronter et en quoi pouvait-elle éclairer le thème de l’enfance ? Il ne s’agissait pas de travailler sur les dérives de l’intelligence artificielle ou de mettre en scène une énième révolte des machines. Ces thèmes sont estimables mais je cherchais plutôt à faire l’expérience de cette possible coprésence entre une humanité dite « naturelle » et une autre « reconstruite » ou artificielle.

Cette identité « artificiellement humaine » serait-elle si fondamentalement différente de celle « naturellement humaine » ? En cohérence avec ces questionnements, j’ai eu envie d’adopter une forme fragmentaire et de proposer un ensemble de petits récits, où se croisent des enfants et des robots. »

Joël Pommerat – nov. 2019

Visiter le site du Maillon et achetez vos billets en cliquant sur ce lien : www.maillon.eu

DANSE

WORKPIECE – ANNA-MARIJA ADOMAITYTE (2020) (40 mn)

Pole-Sud

(Dans le cadre du cycle L’année commence avec elles, présenté par Pole-Sud)

Jeudi 27, vendredi 28 janvier 2022 19h

17€ à 6€ / Prévente : Billetterie Pole-Sud, au guichet, par téléphone au n° 03 88 40 71 21, en ligne à l’adresse www.pole-sud.fr

Rouvrir la boite noire du corps au travail, en croisant sociologie et danse, détermine l’espace particulier de workpiece, nouvelle pièce d’Anna-Marija Adomaityte qui interroge les conditions physiques et sociales de la productivité, leurs effets sur les corps au travail dans les fast-foods et poursuit une recherche autour de la standardisation des gestes et de l’endurance du corps. Une pièce poétique et documentée basée sur l’expérience de la chorégraphe et des témoignages de femmes. Un quelque part qui oscille entre aliénation et agir créatif, à l’image du texte, un extrait d’interview, que la jeune artiste d’origine lituanienne installée en Suisse fait circuler autour de ce solo : « Ce mal de dos est mon dinosaure de compagnie. Mes collègues sont pleins d’optimisme. La meilleure employée du mois sourit sur la photo au mur, entre elle et moi il y a un nuage de parfum bon-marché. Le travail consume mon corps ; love is stronger than hatred. Les lendemains passent en drive-in, je m’en souviens. »

Le lien suivant vous mènera au site de Pole-Sud et à la billetterie en ligne : www.pole-sud.fr

MUSIQUE

PERCUSSIONS DE STRASBOURG : SHAKER KAMI – NIK BÄRTSCH (2020) (1h) + MYOTIS V – ANTHONY LAGUERRE (2021) (40 mn)

Théâtre de Hautepierre

Vendredi 28 janvier 2022 20h

12€ à 6€ / prévente en ligne à l’adresse www.percussionsdestrasbourg.com

SHAKER KAMI – NIK BÄRTSCH

Composition :  Nik Bärtsch

Musiciens : Nik Bärtsch (piano), Flora Duverger, Théo His-Mahier, Enrico Pedicone, Rémi Schwartz (percussions)

Dans la continuité des collaborations avec le monde du jazz (Andy Emler Megaoctet, Bobby Previte, Franck Tortiller Quartet, …), les Percussions de Strasbourg s’aventurent dans l’univers du jazz minimaliste de Nik Bärtsch. Son travail est à l’intersection de la musique contemporaine et du jazz, et se nourrit d’influences venues du funk. Dans sa musique, l’utilisation de la répétition et de structures à base d’entrelacements d‘éléments laissent entrevoir l’influence de la musique minimaliste, en particulier celle de Steve Reich.

«Zen-funk , groove rituel». C’est ainsi que Nik Bärtsch définit sa musique. Pianiste zurichois, ce passionné de culture japonaise revendique l’influence du compositeur Toru Takemitsu (collaborateur de Kurosawa), de James Brown et des minimalistes newyorkais.

Construite sur un jeu de motifs rythmico-mélodiques répétitifs, sa musique, savamment écrite, laisse place à de discrètes improvisations codifiées. Ses compositions, qui présentent des structures formelles souvent similaires, se développent sur de longues sections ambiantes brutalement interrompues par un cri de samouraï annonçant l’arrivée d’un nouveau mouvement. Une musique méditative, aussi percussive que lyrique, qui fascine et envoûte les publics les plus divers.

MYOTIS V – ANTHONY LAGUERRE

Composition et diffusion : Anthony Laguerre

Percussions : Anthony Laguerre, Théo His-Mahier, Léa Koster, François Papirer, Enrico Pedicone

Le travail d’Anthony Laguerre se concentre sur le son et la manière dont il se diffuse, s’intensifie, ou au contraire s’efface à la limite de l’audible. Le titre, qui fait référence à la famille des chauve-souris, annonce cette recherche autour des ondes et de la perception du son qu’il avait initiée avec son premier projet autour de la batterie amplifiée. Aux commandes sur scène, cet ingénieur du son manipule en direct l’espace sonore et joue sur l’acoustique de chaque instrument. Après avoir puisé dans l’énergie rock il a longuement orienté sa recherche vers la nuance pianissimo. En cherchant l’opposé de son énergie primaire, il a trouvé comment mettre en jeu des sons inaudibles en les amplifiants fortement, grâce à des microphones. L’ajout de hauts parleurs sur sa batterie a amené une dimension supplémentaire et a énormément nourri la matière sonore. Grâce à ce système, ces sons habituellement inaudibles se sont mis à chanter. Boucler l’amplification de la batterie sur elle-même a apporté, en plus des larsens et feedback, un flot de mélodies fantomatiques. La résonance sur-amplifiée de la batterie a fini par créer une mise en abîme d’elle-même. Ces deux temps de recherche, développés parallèlement, lui ont permis d’établir un set de jeu improvisé. Il a alors commencé à créer son propre langage. Jouer ces sons lui a très vite donné envie de les entendre déployés, joués et interprétés par d’autres musiciens.

Accédez au site des Percussions de Strasbourg et à sa billetterie en ligne en cliquant sur ce lien : www.percussionsdestrasbourg.com

Le saviez-vous ?

Un kami est une divinité ou un esprit vénéré dans la religion japonaise primitive (le shinto ou shintoïsme, ensemble de croyances mêlant éléments polythéistes et animistes). Les kamis peuplent tous les lieux et habitent toutes choses.

COVID-19

Attention : Dans le contexte de crise sanitaire liée au COVID-19, un certain nombre d’événements annoncés dans le calendrier et/ou dans nos « coups de cœur »  peuvent être annulés et/ou reportés. Il est important de se renseigner en amont de la date de l’évènement, pour s’assurer de son maintien. Notre souhait est de vous donner une visibilité sur le panorama de la vie culturelle strasbourgeoise !

#5eLieu